Agrimieux Rupt de Mad

Les flux rss du siteImprimer la page

Agrimieux Rupt de Mad

L’opération concerne 22 000 ha de SAU pour 150 exploitations à orientation dominante polyculture élevage en Meuse et céréalière en Meurthe et Moselle. 78 exploitations sont situées en Meuse et 72 en Meurthe et Moselle. Il y a environ 6 000 ha de Surface Toujours en Herbe.
L’assolement pratiqué est majoritairement constitué de Colza, Blé, Orge d’hiver et de printemps ainsi que de maïs (de façon plus importante en Meuse).
Le bassin versant du Rupt de Mad contribue pour 70 % à l’alimentation en eau de la ville de Metz et alimente une quinzaine de communes du secteur. Une canalisation relie le bassin de stockage d’Arnaville à la ville de Metz. Afin de préserver la qualité du cours d’eau, les élus locaux ont lancé en 1997 le Contrat de Rivière.

L’opération AGRI-MIEUX mise en place en 1995 constitue le volet agricole de ce contrat.
Le secteur est constitué en Meuse d’une zone fortement argileuse (la Woëvre) où environ 25 % des parcelles sont drainées. Le chevelu hydrographique dense entraîne un risque de transfert important de l’azote et des phytosanitaires, notamment lors des périodes de drainage.
La zone en Meurthe et Moselle est constituée de plateaux argilo calcaire et de vallées où l’argile et les marnes sont présentes. 5 captages sont présents sur les plateaux bordant la plaine du secteur meusien. La problématique azote est prioritaire depuis le début de l’opération.
La zone Agrimieux est totalement en Zone Vulnérable régie par la Directive Nitrates et fait l’objet du programme d’action qui s’y rattache.
Concernant les produits phytosanitaires, la priorité a été donnée au départ sur les risques de pollution ponctuelle (aménagements phytosanitaires) et depuis 2005 sur la problématique des pollutions diffuses.
L’objectif de l’opération Agri-Mieux vise à gérer au mieux les pratiques agricoles afin de limiter les risques de pollutions diffuses d’origine agricole (azote et phytosanitaires). Pour les nitrates, l’objectif est de maintenir les bons résultats obtenus ces dernières années ou de les améliorer. Pour les produits phytosanitaires, l’objectif est d’obtenir des teneurs acceptables voire de ne pas retrouver ces produits dans l’eau du Rupt de Mad.

contacts

 

Gwenael COUSIN

gwenael.cousin@remove-this.meuse.chambagri.fr

Tél. 03 29 76 81 40